archive

La ferme

Si vous venez à la maison, je vous offrira certainement une tisane à la camomille! J’en ai plein mes armoires! Un petit rappel estival alors que la neige nous entoure ici!

J’ai acheté un petit pot de fleurs de camomille au début de l’été dernier et nous l’avons transplanté au jardin. Et cette petite plante s’est très bien intégrée entre les herbes sauvages et les petits pieds des enfants… Nous avons cueilli les fleurs tout l’été. Et nous sirotant des tisanes en rêvant à notre prochain jardin. Santé!

ps: nous avons cuisiné des panna cottas au miel et à la camomille; un délice.

jardin01 jardin02camo

 

Publicités

001a 001b 001c 001d

Et voici Noukie; une petite chienne âgée entre 2 et 5 ans, qui est arrivée chez nous le 29 octobre dernier. J’ai écrit dans ce blog, seulement quelques jours avant l’adoption de Noukie, que je commençais à penser à, peut-être, un jour, avoir un chien. Et bien seulement quelques jours après, nous sommes tombées en amour avec cette petite chienne. Elle fait depuis partie de la famille, comme si elle était avec nous depuis toujours. Nous ne connaissons pas sa vie avant nous (elle a été abandonnée), mais elle est parfaite. Elle est quasi parfaitement dressée (même si je l’ai surprise sur la table hier!), elle est calme et douce, elle adore les filles, elle est enjouée et en santé. Elle est docile et sociale et semble connaître tout plein de choses… Vraiment, je ne croyais pas que d’avoir un chien adulte serait si facile. Si vous doutez, n’hésitez plus: adoptez un chien de la SPA.

 

Mes enfants ont séjourné à la garderie 1 à 2 journées par semaine dès qu’ils ont eu 4 ans environ. Je suis à la maison, mais je tenais à ce que mes filles rencontrent des enfants (sans moi près d’elle) et qu’elles vivent dans un petit groupe, avec des consignes différentes des miennes, etc. Aussi, j’ai profité de ces moments seule à la maison!

Bref, cette expérience a été très appréciée par toute la famille et pour remercier le CPE de mes filles, mon bébé (la dernière à fréquenter la garderie) et moi, avons…. jardiner!

Devant le CPE, il y a 2 carrés qui devaient, jadis, contenir des plates-bandes. Mais voilà que depuis quelques années, ces trous de terre servaient plus de poubelles à mégots qu’autres choses. Ce n’était pas très esthétique, ni pratique. Alors, ma fille et moi, avec l’accord du personnel du CPE, avons planté de l’oseille, des fines herbes, des chous, de la laitue, du céleri, etc.

Les enfants ont participé à cette petite expérience de jardinage et la cuisinière a utilisé ces jolies pousses tout l’été. Et vous savez quoi? Nous n’avons pas revu un seul mégot de l’été à cet endroit!

garderie

C’est vrai, nos jardins ont été plutôt dégarnis, mais il n’était pas question que nous nous privions de bons légumes cet été! Et par chance, il y a une ferme certifiée biologique dans le coin qui offre le service de paniers de légumes pendant l’été. Quelle belle expérience! Nous avions déjà participé à ce programme parrainé par équiterre lorsque nous habitions la métropole, mais le vivre ici a été une tout autre expérience. D’abord, nous devions aller chercher le panier à la ferme. Nous avons donc fait connaissance de notre fermière de famille et de son environnement. Je dois avouer que je serais rester là, à chaque visite. Mes courts séjours à la ferme forment un des meilleurs moments de cet été. Tout respirait la nature, la santé, la fraîcheur, la couleur, le bonheur, l’effort. Ils m’ont nourri dans tous les sens du terme!

Il nous reste encore quelques belles courges qui décorent la maison avant de passer dans nos assiettes! Bon appétit!

panier01 panier02

Nous n’avons quasi pas jardiné cet été, et je me rends bien compte que cette activité nous a beaucoup manquée. Étant donné que la maison était en chantier, il ne nous était pas possible d’utiliser l’espace pour les jardins (la circulation autour de la maison a été modifiée temporairement cet été). De plus, nous avons été longtemps sans sortie d’eau extérieure. Et pour en ajouter un peu: et bien, nous n’aurions simplement pas eu le temps.

Bref, le jardin a tout de même été le théâtre d’expériences naturelles très intéressantes. Plusieurs vivaces ont refait surface (persil, cerises de terre, ail, tomates, origan, laitue, etc.). Nous en avons même eu en quantité suffisante pour faire du pesto! Aussi, les filles ont préparé des petites salades tout l’été. Et puis, notre coup de cœur cette année: les topinambours. Ils trônent hauts et beaux sur le jardin. Et leur goût est particulier (bon pour moi, un peu moins pour les filles! hihi!). Ils forment une jolie haie de petits tournesols jaunes en été, et leurs tubercules gagneront en saveur cet hiver. J’ai bien hâte au printemps pour en déterrer quelques uns. ps: c’est ma gentille voisine qui m’a donné quelques tubercules au printemps dernier.

J’ai vraiment réalisé que jardiner était une de mes activités favorites. Je songe déjà à notre prochain potager avec un grand plaisir. Il sera beau, coloré et délicieux! Et puis, bien que nous n’ayons que quelques années d’expérience, nous avons déjà quelques favoris! Et bien sûr, il y aura place pour l’expérimentation… À suivre!jardin01 jardin02 jardin03

 

 

jardin03 jardin05 jardn04

 

La semaine dernière, nous avons passé plusieurs jours dehors, à respirer l’air frais de l’automne. J’ai rempli mes narines de souvenirs d’enfance: l’odeur des arbres fraîchement coupés, l’odeur sucrée des jeunes sapins, des bûches oubliées, de l’essence de la scie à chaîne, etc. La mémoire olfactive est si précise!

Ma sœur et son conjoint, mes parents et toute ma famille ont participé à cette belle fin de semaine de préparation pour l’hiver! Nous avons ramené à la maison environ 8 cordes de bois de notre érablière. 2 gros jours de travail (avec nos moyens un peu artisanaux!), sans compter une journée complète avec la fendeuse louée (quelle machine formidable). Le bois coupé est maintenant dans le séchoir, en attente d’être cordé (des images suivront).

Mais voilà, sincèrement, une activité qui me plait profondément. Et de voir mes filles à l’aise avec la forêt (elles reconnaissent la valeur de la forêt, sous divers aspects), les machines, la famille, me comble…

automne01 automne02 automne03 automne04 automne05 automne06 automne07

bois08 bois07 bois06 bois05 bois04 bois03 bois02 bois01

Mes murs me racontent des histoires. Cela peut vous sembler très étrange, mais je suis fascinée par les histoires des vieilles planches.

Nous avons regroupé ces bavardes sur les nouveaux murs de notre maison. Elles ont traîné tout l’été, empilées un peu partout dans la maison. Mais voilà qu’elles prennent place, dans toute leur splendeur.

  • Au sous-sol, nous avons maintenant un mur de planches de grange récupérées de la rénovation de notre grange l’an dernier. Les nouvelles planches sont donc dehors et les anciennes, dans la maison.
  • Dans l’atelier, nous avons utilisé les planches qui cachaient les poutres de notre plafond. Elles sont d’origine et sont peintes blanches (ou plutôt beiges) émaillées. Elles sont fissurées, sèches, mais encore en excellent état.
  • En isolant la maison et en changeant le recouvrement, nous avons découvert les murs extérieurs d’origine (ils avaient été préservés sur certaines faces de la maison). Les planches sont travaillées. Elles recouvrent maintenant quelques pièces de la maison.
  • Certains murs n’ont pu être porteur d’histoires anciennes; ils entament une nouvelle histoire avec de nouvelles planches (tout de même recyclées). J’ai osé peindre quelques pans de murs: mauve, vert olive, jaune, bleu. Nous avons recherché les tons ancestraux.

Encore quelques jours de gros travaux et nous aurons presque terminé les travaux. La maison semble vivante.