archive

Inspiration

Ma mère a 60 ans. Elle est splendide. Elle est un modèle de bonté. Nous avons célébré son anniversaire en famille. Mes soeurs et moi avons passé la journée à ses côtés, dans une ville qu’elle affectionne particulièrement: Lévis. Nous avons parlé et rit toute la journée.

Quelques heures avant sa fête, j’ai entendu les jaseurs; les oiseaux préférés de ma mère. Ils étaient sur le bord de la route. Ils sont restés là, longtemps, très longtemps, comme s’ils chantaient pour ma mère. Ma mère dit toujours que la beauté est dans la simplicité. Elle a raison.

Bonne fête maman chérie.

60a

60b

60c

Une amie de ma fille a un couple de pinsons mandarins depuis quelques temps. Il semble que ce petit duo amoureux soit bien à l’aise dans leur demeure puisqu’il se reproduit assez facilement!

Nous avons été la famille d’adoption de Hassan, un jeune pinson mandarin mâle, pendant une semaine. Les filles l’ont baptisé Hassan en l’honneur du l’homme touareg du même nom du film Zarafa (quel beau personnage!). Malheureusement, bien que Hassan chantait et semblait apprécier sa nouvelle maison, il est mort un matin de la semaine dernière.

Ce qui est particulier, c’est que les filles étaient présentes lors de ses dernières secondes de vie. Elles ont observé Hassan, non sans peine, mais aussi curieusement. Elles m’ont posé plusieurs questions sur le phénomène (naissance-vie-mort) et j’ai bien tenté de les guider dans leurs réflexions. Finalement, j’ai trouvé que cet épisode avait été fort enrichissant.

La cage d’oiseau appartient à mes parents. Je n’aurai pas d’autres oiseaux (à moins de recroiser une situation semblable). Les oiseaux ont cette extraordinaire capacité de voler!

Et puis tout d’un coup, je fredonne la chanson de Richard Desjardins; le cœur est un oiseau!
hassan

Me revoilà en réflexion grâce à cette Laura. Elle nous demande comment nous aimerions que nos enfants se sentent pendant le temps des fêtes…

J’aimerais que mes filles soient heureuses, sereines, bien dans leur peau et avec leur famille, qu’elles se sentent en forme, souriante et reconnaissante. J’aimerais qu’elles jouent dehors, qu’elles soient créatives, qu’elles rient ensemble et avec moi.

Puis, j’ai relu le défi qui m’avait été posé hier et en un mot, ce que j’aimerais par dessus-tout, pour moi, serait de me sentir en paix et mes enfants aussi. Puis, j’ai réalisé que ce que je faisais ne correspondait pas toujours avec mes idéaux. Il est difficile parfois de briser un pattern. C’est un travail de longue haleine. J’espère être sur la bonne voie. Ça va bien à la maison, mais je crois qu’il est normal d’être en quête d’amélioration…

Voilà. La paix. light

J’ai décidé de faire ce petit défi, sans prétention, simplement pour le plaisir (et peut-être aussi parce que j’en ai besoin!). C’est une dame, Laura Thompson Brady, qui propose une activité, une réflexion quotidienne pour le mois de décembre afin de vivre un temps des fêtes plein de sens avec notre famille. Ralentir. Tout ça, gratuitement et en 10 minutes par jour. Ça me semble être un bon deal! hihi!

lum

Alors, première réflexion: écrire 5 choses que je souhaite vivre ou ressentir ce mois-ci.

Voilà qui est un bon début. Si je suis bien, mes enfants le seront aussi. Elle déclare que nous sommes la base, la fondation, le pilier qui soutient, guide nos enfants dans la façon qu’ils évoluent, vivent leurs émotions. Je suis d’accord.

Donc, comment est-ce que je veux me sentir ce mois-ci? Et bien…

  1. Je veux vivre le moment présent. au maximum.
  2. Je veux me sentir connectée avec ma famille.
  3. Je veux me sentir pleine d’énergie.
  4. Je veux jouer dehors, profitez des joies de l’hiver.
  5. Je veux être créative.

Bon, je pense que c’est 5 idées sont plutôt louables, et réalisables (!!). Allons-y maintenant!

Si vous voulez joindre ce petit défi amusant, il est possible de le faire à l’adresse suivante: http://www.thenourishedhome.com/h2h-challenge/

Le mois de décembre est de loin mon mois préféré. Il est attendu et organisé. J’essai, tout de même, de garder ces petits plaisirs simples et joyeux. Le calendrier de l’avent est installé sur la cheminée. À chaque jour, un petit message d’amour attend les filles, avec un petit chocolat (je crois aussi que c’est leur mois préféré, car quoi de plus plaisant pour un enfant que de commencer la journée avec un chocolat?). Et nouveauté cette année; le lutin sera parmi nous (en chair et en os). À suivre,

Entre temps, je tente de vivre au maximum ces beaux moments qui passent si vite. J’ai cette impression que tout se bouscule, que les femmes autour de moi sont si productives… Pourtant, j’aime mon rythme plus lent, mais c’est que je ressens les vagues dans chacun de mes côtés parfois. Alors, je sors et je respire l’air frais. Puis, je m’allume une chandelle et je souris. En fait, je ne suis rien d’une personne « lente »; je bouillone, je suis alerte à chaque mouvement, respiration de mes enfants. Ils sont libres, gravitent autour de moi. Ils sont magiques. Je suis leur guide, mais ils sont mon inspiration.  Je gravite autour de toute cette énergie, en tentant de prendre le temps et de ne pas le perdre en même temps.

Le mois de décembre me ressemble. Voilà, il me reste encore 30 jours de bonheur (qui se poursuivront en janvier, quand même…).

decembre

fetepapaBonne fête à tous ces merveilleux papas du monde entier! Nous sommes choyées de côtoyer un extraordinaire papa. Ma fille, ce matin, a reveillé son papa avec ce joli petit déjeuner au lit (qui ne coûte rien, mais a bien fait plaisir!). Chéri, merci, encore une fois, d’être un aussi bon père pour nos filles! Ce matin même, mon amoureux s’est levé alors que j’allais pédaler (spinning show cet après-midi!).

houseofblues05house of blues01

houseofblues02

houseofblues03

houseofblues04Ma mère a pris sa retraite. 35 ans d’enseignement. Jusqu’au dernier jour, elle a aimé sa profession. Ma fille était dans sa classe cette année. Ce fût une merveilleuse année pour ma fille, ma mère et moi. Si les parents avaient pu acheter des billets pour être dans sa classe, ils auraient fait la file jusqu’à dormir dehors pour s’assurer une place. C’est donc sur ce thème, combiné à l’amour de ma mère pour le Blues, que nous avons fêté cette star de l’enseignement. Sa famille immédiate était invitée (et puisqu’ils sont 10 enfants vivants, la maison s’est rapidement remplie!). Le clou de la soirée? MO Blues. Nous avons invité ce bluesman pour l’occasion. Un mot: parfait! Il a joué pendant des heures; il était à l’écoute, généreux, sympathique et vraiment bon! Le son aussi était parfait! Nous avons dansé toute la soirée. C’était une soirée mémorable. Ma mère est encore sur un nuage!