archive

Archives Mensuelles: février 2014

Nous sommes allées patiner un soir après l’école. J’étais entrain de replacer les deux incisives de ma fille (oui oui; elle est tombée en plein visage et n’arrivait plus à fermer la bouche. Cependant, ses incisives étaient branlantes depuis quelques temps; elles tomberont donc un peu plus tôt que prévu!). Bref, alors que je consolais mon éclopée (qui a juré qu’elle ne ferait plus jamais de patin de la journée! hihi; ça me semble raisonnable.), ma petite fille de 4 ans est venue me voir avec un air un peu paniqué.

Et puis elle a ouvert la bouche et j’ai tout fait pour ne pas paniquer à mon tour (i.e. je peux vous assurer que sa langue est bien vascularisée). En bref: elle a décidé de coller sa langue sur le poteau de métal de la clôture, à -25 degrés celcius. En plus, elle a eu le réflexe de se reculer… Ouf. Je croyais que ça n’arrivait que dans les films!

Tout s’est bien terminé: elle ne pourra pas manger de nourriture chaude pour un petit moment et elle aura un petit accent quelques temps! C’est ce qu’on appelle: « apprendre à la dure ». C’est merveilleux d’être un enfant.

langue

Publicités

dessin
Ma grande fille de 10 ans a dessiné avec une amie dans l’autobus et elles ont bien rit! Voici leur jeu (qui occupe nos soirées froides d’hiver cette semaine): chaque participant dessine une tête, puis replie la feuille et la passe à son voisin qui doit dessiner un corps, et ainsi de suite avec les jambes et les pieds. Ensuite, on déplie le papier et on observe le résultat final! C’est toujours amusant de voir ces drôles de personnages!

J’ai fait le grand ménage de ma garde-robe cette semaine. J’ai tout lavé: les tablettes, les murs, les vêtements. C’est que j’ai découvert des petits trous dans un chandail de laine. D’abord, j’ai cru qu’il avait été brisé dans la laveuse, mais après une fine inspection, il semble vraiment qu’il manque quelques fibres de laine au chandail.

Je crois donc avoir des intrus dans ma garde-robe. Je ne les ai jamais vus, mais il se pourrait que ce soit des Tineola bisselliella, mieux connu sous le nom de la mite des vêtements. Ce sont des petits papillons dont la larve apprécie particulièrement la laine et le coton.

Nous avons donc décidé d’employer les grands moyens; pas de risque à prendre (hihi!)! J’ai cherché des informations pour lutter contre ces insectes et il semble qu’ils n’apprécient pas l’odeur de la lavande et du cèdre. Alors nous avons cassé des branches de cèdres dans la forêt que nous avons aspergées d’huile essentielle de lavande. Et j’adore ce traitement. Ça sent tellement bon dans ma chambre! Maintenant, on attend. Je changerai les branches dans quelques temps et je ferai une nouvelle inspection complète de ma garde-robe. À suivre!

mites01

mites02

Voici notre bouquet de février, juste à temps! Il est fait de branches récoltées ce matin et décorées avec nos bricolages de la St-Valentin! Vive la réutilisation!

Et ce bouquet tombe bien. Aujourd’hui encore, je passais du temps au téléphone avec le professeur de ma fille pour régler une situation particulière, i.e. ma fille désire porter des chapeaux énormes en forme de souris, mais certains enfants l’agacent (et elle est tiraillée entre ses goûts et sa relation avec les autres! C’est à la fois merveilleux et difficile d’avoir 6 ans…). Son professeur est génial. Chapeau à tous les professeurs.
DSC08240

piscine01

piscine02

piscine03

Je côtoie les gradins de la piscine depuis quelques temps déjà. Et j’étais en panne d’inspiration pour occuper mes petites spectatrices… Par contre, voilà maintenant que les rôles changent. Ma fille de 6 ans nage aussi! Elle est adorable: elle se donne à fond. Elle est incroyable; et elle dort tellement bien le soir de son cours! C’est magique.
Bref, maintenant, ma grande fille nous accompagne quelques minutes dans les gradins, et elle emporte avec elle plein de bonnes idées pour passer le temps. D’abord, elle se promène autour de la piscine et « espionne » (chercher l’intrus dans la photo). Mais voici mon coup de cœur: les cartes du destin! Elle a inventé un jeu où l’on pige une carte et elle lit notre avenir: nous avons un plaisir fou! Alors, selon sa dernière lecture; je mangerai de la salade pour déjeuner, je vais rêver à une licorne, mes cheveux changeront de couleur et j’aurai soudain la folle envie de faire des push-ups! hihi! Mais bon, en attendant, vive la natation!

espace
Ma grande fille a reçu des casse-têtes pour sa fête. Du coup, sa petite sœur a décidé elle aussi d’en faire. Alors, sans me préciser son projet, elle m’a demandé de lui imprimer une image de l’espace. Puis elle l’a découpé en plusieurs morceaux et elle m’a demandé de le refaire! Nous avons eu beaucoup de plaisir (ps: il est beaucoup facile de coller les morceaux sur une feuille de papier pour ne pas qu’ils se déplacent).

J’ai regardé mes albums photos des dernières années, et je ne peux m’empêcher d’être un peu nostalgique. Pourtant, je n’ai pas de regret, et j’apprécie vraiment où j’en suis aujourd’hui. Mais je réalise que le temps file. Et quelques fois, je trouve que tout va tellement vite, que je ne suis plus la cadence. Alors, j’essai d’arrêter et de me rappeler qui je suis, ce que j’aime. Et vous savez ce qui m’est venu en tête en premier? Et bien, j’aime le son de la glace qui craque sous l’eau. Étrange non? Et la lumière du crépuscule, et mes bas de laine l’hiver, et l’image d’un cochon volant, et l’histoire de Frankenstein, et l’asclépiade, le topinambour et l’argousier, les papiers japonais, le chant des chorales, etc. Et ce que je n’aime pas? Enfiler la housse d’une couverture, écailler un œuf frais, faire du ménage, une gomme cachée dans une serviette de papier, etc. Bien sûr, j’aurais pu m’attarder aux grandes valeurs de la vie, mais les détails m’inspirent ce soir…!

Les filles dorment. Ma sœur est revenue du Costa Rica. Il neige (encore) dehors. Et je souhaite, comme nous tous, de bien faire, d’être toujours là pour mes enfants, pour mon chum, pour ma famille. Nous sommes tous pareils. Et je songe à l’Ukraine, à Beyrouth, etc., et tous ces gens qui, comme moi, aime le chant des chorales ou le crépuscule, mais qui ont tellement de grandes préoccupations.

J’entends le tic-tac de l’horloge et je viens de réaliser que mon cœur bat en quasi-parfaite synchronisation avec les secondes. Je vous souhaite bonne nuit.

neige