archive

Archives Mensuelles: juillet 2012

Il y a quelques jours, de retour de vacances, nous avons trouvé une souris au fond de la grande poubelle noire de l’atelier. Elle y était coincée depuis quelques temps déjà. Nous lui avons organisé un vivarium. Les filles étaient bien heureuses de s’occuper de ce petit animal (seule consigne parentale: ne pas la faire entrer dans la maison! hihi).

Par contre, elle était bien faible, et malgré les  »bons » soins des filles, elle n’a pas passé la nuit, notre petite souris. 

Nous avons découvert une fosse secrète chez nous! Le temps est très sec ici. Les ruisseaux sont quasi vides; sauf à un petit endroit secret. Il y a une fosse dans laquelle vivent des petites truites mouchetées depuis quelques années. Nous préservons cet habitat depuis longtemps et les poissons semblent s’y reproduire et bien grandir. Ainsi, nous avons décidé d’initier les filles à la pêche à cet endroit, en bien contrôlant les prises!

Bref, nous avons attrapé 4 belles truites. Nous les avons préparé et mangé avec respect! Mium. 

Wow! J’hésitais… Je ne savais pas trop si je devais, ou non, assister à un rodéo. C’est que je ne savais pas ce que c’était!

Et bien, nous y sommes allées, ma grande fille et moi, accompagnées d’amis: tous des néophytes dans le domaine (ps: j’ai fait plusieurs années d’équitation western sans même avoir mis les pieds dans un rodéo auparavant!!!). Les rodéos au Québec sont présentés par l’Association des cowboys de l’Est du Canada. Le spectacle est organisé par des mains de maître! Le tout se déroule sans embûche, malgré l’ambiance endiablée des spectateurs et courses! On retient notre souffle, du début à la fin, sans toutefois avoir peur. Toutes les épreuves sont différentes, et le rythme est rapide, extrêmement stimulant (je n’ai pas dormi de la nuit par la suite!)

Bien entendu, je n’y retournerai pas à tous les jours. Mais je suis vraiment heureuse d’avoir vécue à fond l’expérience avec ma fille (qui n’a pas quitté son chapeau de cowgirl de la soirée!).

ps: les photos sont toutes floues, mais je crois qu’elles arrivent tout de même à capter un peu l’atmosphère de la soirée!

Nous avons fait du camping sur la terre samedi dernier. Les filles avaient, depuis longtemps, aménagé les tentes sur le terrain, mais elles souhaitaient faire du vrai camping… Alors nous avons déménagé le tout au Pic de sable (avec le quatre-roues!). Cet endroit était jadis parfait pour la camping: une aire dégagée avec, au centre, un grand rond de pierre pour faire un feu: bref, un carré de sable géant.

Par contre, la nature y a repris ces droits depuis quelques années. Une population de renards y est bien établie. Nous avons détecté plusieurs signes de leurs présences: traces, excréments, terriers, sites de prédation, etc. La nuit, ils nous ont aussi fait sentir (littéralement) leur présence! L’odeur des renards est forte! Et nous pouvions les entendre, près des tentes. Ils semblaient à la fois curieux et vexés de notre idée de les accompagner pour une nuit!

Bref, mon chum et moi n’avons pas fermé l’oeil de la nuit, mais les filles ont super bien dormi! Elles se sont même réveillées vers 8h00 (ce qui n’arrive pourtant jamais à la maison…)! Maintenant, nous avons la tête pleine de projets! Un jour, nous retournerons visiter ce joli site pour couper quelques branches et reconstruire le rond de feu! Avis aux intéressés: nous organiserons une grande soirée de camping avec des amis (et nous n’oublierons pas les allumettes cette fois-là!).

Il ne s’est pratiquement pas passé un jour, en vacances, sans que les filles visitent les ânes. Ils y a deux vieux ânes sur l’île, dans un très grand pâturage, tout près du verger. ils y vivent plutôt paisiblement et semblent apprécier la visite! Un gentilhomme a fait faire des tours aux filles. Elles étaient si heureuses (tellement, que je me questionne sur la possibilité d’élever un âne un jour…)!

Et il me semble reconnaître ce bel oiseau sur la clôture… Serait-ce la crécerelle d’Amérique? Quelle longue migration! 

Nous avons rencontré Monsieur Liao. Une rencontre qui change une vie. Cet homme est bon, créatif, scientifique, serein, souriant, etc.

Il est un des seuls résidents de l’île Guana. Il s’occupe d’un verger. Être dans son verger a certainement été l’une des plus belles expériences de ma vie. Tout est local, biologique, patiemment étudié et aménagé, dans le plus grand respect de la nature. Et les fruits sont TELLEMENT bons! Nous en avons mangé à tous les jours, à toutes les sauces. À garder à tout jamais dans ma mémoire. Merci.